Habitat Connecté : les tendances 2020

A l’aube d’une nouvelle décennie, quelles sont les tendances du marché de l’habitat connecté ?

Maison connectée

Pour répondre à cette question, SoNew fait le point sur les dernières innovations proposées par les constructeurs et les attentes des français en matière de Smart Home.

L’habitat connecté est resté cette année une des grandes stars du Consumer Electronics Show, le plus grand salon d’électronique grand public du monde. Et pour cause : ce marché devrait progresser de 16,5 % par an jusqu’en 2025 (Cabinet Research & Markets).

Tous les constructeurs électriques s’étaient donnés rendez-vous début janvier à Las Vegas pour dévoiler les innovations à peine sorties de leurs laboratoires.

Habitat connecté : les révélations du CES 2020

Interopérabilité : les grandes manœuvres sont lancées

L’interopérabilité entre les différents protocoles domotiques est un facteur essentiel pour le développement (et la simplification !) du marché. Bonne nouvelle : les annonces faites lors de la grande messe de Las Vegas confirment l’engagement des plus grandes marques dans cette voie.

ZigBee Alliance logo

En matière de protocoles, Amazon, Google et Apple ont lancé le projet Connect Home over IP (CHIP) avec Zigbee Alliance, qui rassemble de nombreux acteurs de la domotique : Legrand, Schneider Electric, Signify, Somfy, etc.  L’objectif est clair : faire communiquer les protocoles directement via IP. Une avancée majeure pour le marché !

otodo logo

Les systèmes de Smart Home s’ouvrent aussi à d’autres espaces. La plateforme française Otodo a signé un partenariat avec Renault, afin de pouvoir piloter des scénarios domotiques complets depuis l’habitacle d’un véhicule via une passerelle (RF 433/868-915 MHz, BLE, Zigbee 3, Z-Wave et Wi-Fi). Le système devrait communiquer avec plus de 1000 périphériques de différentes marques (Bosch, Legrand, Netatmo, Somfy, Sonos, Ikea Home Smart, SilverCrest…).

Ergonomie et simplicité d’utilisation : l’utilisateur au centre du jeu

Beaucoup d’innovations présentées visent à simplifier les interfaces et les configurateurs. Somfy prépare notamment la sortie d’un nouvel équipement : la Tahoma Switch, une box permettant de piloter de nombreux équipements et de lancer des scénarios à partir de 2 boutons programmables situés sur le dessus. Par exemple : « Je pars de la maison » pour déclencher un scénario « je pars » qui ferme automatiquement les volets et éteint la lumière. Et inversement au retour, en appuyant sur « J’arrive ».

Les nouvelles fonctions connectées

Somfy et Legrand ont tous deux annoncé la sortie prochaine de solutions de serrures connectées et intelligentes, qui offrent à la fois plus de sécurité et s’adaptent aux nouveaux usages, comme la gestion des accès. Le programme Somfy Air est lui dédié à la baie coulissante, dont le fonctionnement s’automatise pour maintenir la qualité de l’air, réguler la température et détecter les intrusions : une première dans le monde de la domotique !

Génie climatique : cap sur la transition écologique et énergétique

Delta Dore promet pour 2021 une solution révolutionnaire pour économiser l’énergie sur l’eau chaude sanitaire. Baptisée Onsen, ce gestionnaire d’eau chaude, doté d’intelligence artificielle, pourra équiper tout type de chauffe-eau et offrira une interface de pilotage et de suivi des consommations ultra-ergonomique.

oxicool logo

Côté climatisation, la start-up Oxicool annonce une technologie aux promesses quasi-surréalistes : zéro émission, un fonctionnement à l’eau, sans fluide calorigène et… 90 % de réduction de la consommation électrique : à confirmer !

Hôtellerie et résidentiel collectif : la domotique prend de l’envergure

Legrand a notamment mis en avant UX Touch, un terminal dédié au pilotage du confort et aux services dans les chambres d’hôtel, interopérable en KNX, Bacnet ou Zigbee.

Eaton, allié à Green Motion, propose lui une solution combinée de recharge intelligente et de stockage d'énergie pour les véhicules électriques à destination des logements collectifs et tertiaires.

Se développer dans l’habitat connecté : que veulent les français ?

Promotelec a publié la troisième édition de son Observatoire des Objets Connectés de l’Habitat. Réalisé auprès de 1500 personnes, il nous donne de précieuses informations sur les attentes du marché résidentiel en matière d’habitat connecté.

Un marché qui se démocratise

Les objets connectés sont aujourd’hui connus et reconnus par plus de 9 français sur 10 et bénéficient d’une image positive. Résultat : l’équipement des ménages et les intentions d’achat continuent de progresser.

La vidéosurveillance, les alarmes connectées, le chauffage intelligent et l’interphonie/vidéophonie figurent en tête des intentions d’achat, qui concernent plutôt les CSP+, les 25-34 ans, les familles avec enfants et les propriétaires de résidences secondaires.

Habitat connecté : les attentes et les craintes

Les français cherchent en priorité à gérer leur installation à distance, gagner du temps et sécuriser leur logement.

Leurs craintes : l’espionnage (32 % des répondants) et les impacts négatifs des ondes sur la santé (21 %) 

Dans leur majorité, les français continuent de considérer la mise en place d’un système domotique comme une opération complexe : une opportunité pour les professionnels de l’électricité qui peuvent valoriser leur expertise !

  • Les taux d’équipement en France

    • Télévision connectée : 31%
    • Alarme connectée : 13%
    • Vidéosurveillance connectée : 12%
    • Assistants vocaux : 12%
    • Interphone / Vidéophone connecté : 12%
    • Chauffage intelligent : 11%
    • Volets roulants connectés : 8%
    • Eclairage intelligent : 7%
    • Climatisation intelligente : 5%
    • Contrôle de la qualité de l’air : 5%

  • Dans quelle pièce les français souhaitent-ils investir ?

    Devenues des espace flexibles, ouverts et souvent multifonctions, le salon et la cuisine sont les pièces où les solutions connectées sont considérées comme les plus utiles par les français.

    • Dans le salon, les français souhaitent plus de confort (régulation de la température, de la luminosité, etc.), plus de convivialité et l’accès facile aux contenus de divertissement (jeux, vidéo, etc.)
    • Dans la cuisine et dans la salle de bains, ce sont les économies d’eau qui sont souhaitées

Vous serez aussi intéressé par :

Guide des solutions de l'habitat connecté