Les nouvelles solutions de l’habitat connecté

SoNew vous donne toutes les clés pour profiter du développement de la domotique

Longtemps réservée à une élite, la domotique se démocratise très vite, avec de nouvelles solutions très attendues par le marché : confort et sécurité de l’habitat, maintien à domicile et économies d’énergie.
Arguments, technique, formation : SoNew vous donne toutes les clés pour profiter de ce développement.

Apparue dans les années 80, la domotique évolue aujourd’hui vers la notion plus large d’habitat connecté. Elle regroupe les techniques de contrôle, de pilotage, de programmation et de communication de tous les équipements résidentiels : automatismes, sécurité, contrôle d’accès, électricité, ventilation, chauffage, production d’énergie, télécoms, informatique, équipement audiovisuel, électroménager…

 

Domotique et habitat connecté : quelles sont les attentes du marché ?

Le marché de la domotique en France pèse environ 900 millions d’euros et devrait croitre de 7 % en 2017 (http://www.guide-domotique.com/le-marche-de-la-domotique).

75 % des français se déclarent séduits par le concept de la maison connectée (https://youtu.be/Lt2bvsJNZBU). Comment profiter à plein de cet engouement ? Quels arguments mettre en avant ?

  • La sécurité est la motivation déterminante qui pousse les ménages à s’équiper, notamment en contrôle d’accès, alarmes et vidéo-protection. Près de 40 % des français souhaitent d'abord pouvoir sécuriser leur domicile avec la domotique (Context Survey - 2016)
  • Au deuxième rang des motivations, on trouve les économies d’énergies apportées par le contrôle intelligent de la consommation
  • Enfin, le confort et la simplicité d’emploi sont aussi très recherchés, notamment le contrôle à distance par smartphone

 

Le chiffre qui fait mouche :
jusqu’à 15 % d’économie d’énergie avec la mise en place de solutions domotiques.

Installateurs : aux premières loges du boom de la domotique

Concepteurs de circuits et de réseaux, les électriciens et installateurs bénéficient sur ce marché d’une image très positive.

Au contact des fabricants les plus influents, ils sont aussi les seuls techniciens du bâtiment à intervenir sur toutes les composantes de l’habitat : éclairage, chauffage, climatisation, ventilation, courants faibles et multimédia. Une polyvalence qui leur donne une longueur d’avance pour la mise en place de solutions connectées globales.

 

60 % des clients potentiels privilégient leur installateur pour la mise en place de solutions domotiques

Technologies : suivez le protocole !

L’habitat connecté repose sur trois grandes technologies de communication entre les équipements : le bus filaire, le Courant Porteur en Ligne (CPL) et les radiofréquences.

Héritées d’une longue histoire industrielle, les protocoles de communication sur ces couches physiques peinent encore aujourd’hui à trouver un langage commun. L’interopérabilité progresse, mais elle reste encore partielle... D’où l’importance du choix du protocole, qui doit tenir compte des objectifs de chaque installation.

 

Installateur solution domotique

 

KNX, le plus robuste

Logo KNX

Né en 2002, le protocole KNX gère 4 couches physiques (CPL / paire torsadée / radiofréquence et IP). Cette souplesse en fait le protocole le plus utilisé et le plus robuste. KNX propose deux modes de programmation : simple (E) et avancé (S), qui permettent la mise en place de tout type d’installation.

KNX offre la gamme d’ équipements compatibles de loin la plus large, avec plus 400 fabricants issus d’une quarantaine de pays.

 

Z-wave, pour la consommation et l’interopérabilité

Logo Z-WAVE

Z-Wave est un protocole radio, de faible puissance dans la bande de fréquence de 868 MHz. A la gestion des couches physiques, il ajoute le contrôle des couches applicatives, ce qui augmente son interopérabilité.

Plus de 100 fabricants, regroupés dans l’Alliance Z-Wave, utilisent cette technologie.

 

EnOcean, le plus économe en énergie

Logo ENOCEAN

Utilisant la bande des 868MHz, la technologie EnOcean est basée sur un protocole de communication à très basse consommation, qui fonctionne sans pile avec l'énergie photovoltaïque, magnéto-résistive ou thermodynamique.

L’interopérabilité d’EnOcean est assurée par le Profil d’Equipement « EEP » développé par l’Alliance EnOcean, une norme internationale entièrement ouverte.

 

Zigbee, la référence radio

Logo ZIGBEE

Comme le Wifi ou le Bluetooth, ZigBee est standard de communication sans-fil à courte portée et à faible consommation énergétique (LP-Wan), basé sur la norme IEEE 802.15.4

 

Weave et Thread , les derniers-nés de la technologie

Logo WEAVE Logo THREAD

Dernier né des protocoles radio, Weave propose une communication sécurisée, fiable et directe entre appareils via les réseaux WiFi ou Thread pour les couches physiques. Il est développé par Google à partir des produits Nest.

 

Nos équipes peuvent apporter aux installateurs une information complète sur le choix des équipements, le paramétrage et le dimensionnement des installations domotiques. N’hésitez pas à les interroger !

La formation : un booster de performances !

La domotique et ses technologies progressent très vite. Pour rester performant et pertinent sur le marché, il est indispensable de se former régulièrement. Cette veille est un investissement de long terme, qui permet de défendre ses marges et de se positionner sur les chantiers les plus intéressants.

Les offres de formation se sont multipliées pour les installateurs dans le secteur de la domotique. Ces formations s’adaptent aux contraintes des TPE et des artisans, avec des modules très courts, centrés sur le développement d’offres complètes et ciblées : formations courtes assurées par les fabricants (Hager, Legrand, Schneider, Delta Dore, etc.), Modules de formation à distance (e-learning), etc.

N’hésitez pas à nous contacter en agence, pour plus de renseignements !

 

Les conseils SoNew

Privilégier l’interopérabilité pour une installation évolutive

Pour pouvoir accompagner vos clients sur le long terme, il est nécessaire de travailler sur des installations domotiques évolutives, en privilégiant les protocoles ouverts et les offres stables des grands fabricants.

Cette pérennité vous ménage la possibilité d’intervenir plus régulièrement chez vos clients pour étendre leur installation de départ.

Penser à la domotique pour la rénovation

La mise en place d’installations domotiques est particulièrement adaptée sur les chantiers de rénovation. L’emploi des technologies radio vous fait gagner du temps, tout en offrant plus de technologie, plus de confort et une consommation optimisée.

Patience et pédagogie !

Smart Home ? Domotique ? Habitat connecté ?

53% des Français ne comprennent pas le concept de "maison intelligente" ou n'en ont jamais entendu parler...

C’est dire le travail de pédagogie qu’il vous reste à faire sur le terrain pour expliquer ces technologies et mettre en avant leurs avantages... Showroom, démonstrations, simulations : il ne faut pas hésiter à investir sur vos démarches commerciales, pour expliquer, montrer et... convaincre !

  • De l’avis de beaucoup d’experts, l'incompatibilité des protocoles est un frein important au développement du marché. Elle complexifie la tâche des installateurs et rend difficilement lisible l’offre de produits globale pour leurs clients.
    Plusieurs initiatives visent à définir un protocole de référence : AllSeen Alliance avec Google, Bluetooth Low Energy (BLE), EnOcean Alliance , Apple Homekit, OIC (Open Interconnect Consortium), Alliance ULE (Ultra Low Energy), Thread, etc.

    Reste à savoir quel protocole s’imposera au terme de cette rivalité...

    A noter aussi la naissance du référentiel Ready2Services (R2S), qui définit une architecture des protocoles de communication dans un bâtiment permettant l’ouverture des données et l’interopérabilité des matériels et des logiciels. Élaboré par la Smart Buildings Alliance (SBA) et ses 200 membres, il devrait obtenir sa labellisation auprès de Certivéa, Alliance HQE et Cerqual.

Commande domotique sur smartphone